Combattant géant

Betta unimaculata
Betta unimaculata, Combattant géant

Classe : Actinopterygii
Ordre : Perciformes
Famille : Osphronemidae
Genre : Betta
Espèce : unimaculata
Nom commun : Combattant géant
Taille : 8 à 13 cm
Origine géographique : Bornéo
Rareté : Très rare

Description de Betta unimaculata

La couleur de fond de ce poisson combattant, dit combattant géant, permanente chez les jeunes et la femelle, est brune avec une bande médiolatérale plus foncée qui se termine par une tache noire (à l'origine du nom d'espèce), au niveau du pédoncule caudal. Le mâle adulte prend, surtout quant il est excité, une couleur irisée bleue-verte, dûe à l'éclat métallisé des écailles du corps, excepté celles du dessus de la tête et du cou. La brillance particulièrement vive des écailles des opercules chez le mâle est le meilleur critère de distinction des sexes, tous deux de forme allongée et cylindrique.

Betta unimaculata vit surtout dans de petits bassins creusés dans les zones plates des torrents ou des rivières de montagne. Ces bassins, réunis ou non par un filet d'eau faiblement courante, sont dépourvus de végétation, mais leur fond est tapissé de feuilles mortes. Ces bettas, bons nageurs et bons sauteurs, seraient capables de franchir les rapides et même de petites chutes. Le labyrinthe, en organe compensateur de respiration, est alors très utile.

Fiche de maintenance détaillée de Betta unimaculata

Qualité de l'eau :

Analogues à celle des autres membres du genre Betta, Betta unimaculata n'a aucune exigence particulière sur la qualité de l'eau, ni sur la température (20 à 25 °C). Les poissons combattants géants préfèrent apparemment un aquarium bien planté avec quelques cachettes, telles que demie-noix de coco, où les mâles en incubation pourront s'isoler. La filtration n'est pas indispensable.

Cohabitation et comportement :

Contrairement à ce qu'indiquent ses noms communs français et allemands qui ne sont dûs qu'à une parenté avec Betta splendens, c'est une espèce paisible. L'affrontement de deux mâles, face à face, nageoires dressées, bouches largement ouvertes ressemble plus à un échange d'injures qu'à un combat ! Si l'affrontement a lieu à la limite de leurs territoires respectifs, cette phase d'observation et d'invectives sera suivie par une ou plusieurs poursuites en cercle et à grande vitesse. Généralement, après plusieurs intimidations, chacun se retire sur son territoire. Deux couples peuvent ainsi se partager un bac de 60 x 30 x 30 cm. S'il existe des mâles en surnombre, les mâles dominés se cachent. Lors d'affrontements, il leur arrive de fuir en sautant hors de l'eau ; il est alors souhaitable que le couvercle de l'aquarium soit bien hermétique. En dehors de ces périodes de conflit, peu fréquentes, les mouvements de ces Poissons sont lents et leur confèrent une allure placide à laquelle il ne faut cependant pas se fier. En plaçant un couple de Betta unimaculata en compagnie de guppys adultes, on peut constater la disparition régulière et quotidienne d'un guppy jusqu'à observer l'attaque fulgurante, suivie de l'engloutissement, du malheureux guppy qui ne se méfie de rien... la large bouche des bettas géants leur permet d'engloutir de grandes proies.

Protocole d'élevage et reproduction Betta unimaculata :

Elle s'obtient sans difficulté à une température de 22-23 °C.

La parade n'a rien de brutal et s'écoule avec une certaine lenteur majestueuse. La femelle, au ventre rebondi, suit le mâle vers le fond dans un espace suffisamment dégagé, de préférence abrité. Là, les 2 Betta unimaculata, le corps légèrement arqué, tournent sur place à la queue-leu-leu, puis s'interrompent pour une tentative de ponte. Cependant, ce n'est qu'au troisième essai que la ponte eût réellement lieu lorsque je l'observais. A ce moment, la position des deux partenaires est celle habituelle chez les Betta : le mâle incurve son corps en «U» autour de celui de la femelle qui reste droite. Les oeufs sont émis et fécondés pendant cet enlacement. Le mâle se redresse lentement, laissant tomber les oeufs fécondés qu'il va ensuite ramasser un par un alors que la femelle s'est écartée. Etant donné la position dorsale de la bouche, le mâle effectue ce ramassage, le corps presque dressé à la verticale. Quand l'opération est terminée, il monte en surface prendre une bulle d'air. A chaque fois, la femelle le suit et tous deux reviennent au site de ponte pour frayer à nouveau. Si un intrus s'approche trop près, il est vigoureusement chassé par la femelle avant la fraie.

La ponte totale peut durer environ 45 minutes et comporter 5 à 6 émissions d'oeufs séparées par des intervalles de repos variés. De 1 à 10 oeufs sont émis à chaque séquence. Finalement, le mâle se retire à l'abri avec une trentaine d'oeufs qu'il va incuber dans sa bouche pendant 12 à 15 jours (un peu moins à température plus élevée). Un mâle en incubation est facilement reconnaissable, surtout les derniers jours, à sa gorge renflée.

Les alevins, quoique assez petits lorsqu'ils sont libérés par le mâle (environ 5 mm), sont capables de se nourrir de nauplies d'artémias. Très voraces, ils acceptent tout type de nourriture, y compris les aliments préparés. Ils atteignent l'état adulte en quelques six mois.
Les jeunes adultes sont très prolifiques mais, bien qu'ils puissent vivre 2 ans ou plus, la fécondité semble diminuer nettement chez des poissons de plus d'un an.

Comportement de reproduction et écologie de Betta unimaculata :

L'incubation buccale des oeufs par le mâle pourrait être une adaptation secondaire à la vie dans l'eau courante des torrents ou dans des ruisseaux sans végétation. Du schéma classique de la reproduction des Anabantidés, décrite en détail par Forselius (1957), seules manquent la phase de construction du nid de bulles (qui serait bien précaire dans un tel milieu) et celle du recrachage des oeufs dans le nid. La taille des oeufs et des larves, ainsi que le temps d'incubation (jusqu'à la résorbtion de la vésicule vitelline), sont peu différents de ceux des autres espèces du genre. La protection des oeufs et des larves est ainsi assurée en eau courante et les alevins peuvent être libérés par le mâle dans une anse relativement calme.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site