Boraras micros

Boraras micros
Boraras micros
Classe : Actinopterygii
Ordre : Cypriniformes
Famille : Cyprinidae
Genre : Boraras
Espèce : micros
Taille : 1 à 1,5 cm
Origine géographique : Mékong (Laos, Thaïlande, ...)
Rareté : Rare

Description de Boraras micros

Généralement limité à des parties du bassin du Mékong, dans le nord de la Thaïlande où Boraras micros a été collecté dans les provinces de Nong Khai, Udon Thani et Sakon Nakhon. On dit aussi qu'il pourrait être rencontré au Laos, mais il n'existe aucune information définitive à ce jour. Une localité intéressante de collecte est un espace de zones humides appelé Kud Ting à Nong Khai, où Boraras micros vit en sympatrie avec Rasbora rubrodorsalis et Rasbosoma spilocerca. En 2008, le gouvernement thaïlandais a proposé que Kud Ting soit désigné comme site protégé en raison de la diversité des espèces qu'on y trouve.

Les signes distinctifs de cette minuscule espèce (moins de 1,5 cm) sont 3 taches sombres disposées le long du corps, l'une à mi-hauteur de flanc un peu avant l'origine de la nageoire pelvienne, l'une à la base de la nageoire anale postérieure et une au milieu de la base du pédoncule caudal.

Ce micro-rasbora habite des plans d'eau peu profonde comme les marécages, les marais, les plaines inondables et les rizières. La végétation submergée tend à croître abondamment dans ces eaux claires et surtout, il est également connu pour passer dans les zones temporairement inondées durant la saison humide.

Photo de l'habitat typique des boraras et rasboras :
habitat typique de Boraras micros et Rasbora rubrodorsalis

Prenant Bung Khong Long, un lac de Nong Khai, à titre d'exemple pour ceux qui souhaitent tenter un hardscape type du biotope de cette espèce, consiste en des plantes aquatiques submergées dans ce lac et ses environs, notamment des plaines inondables Hydrilla verticillata, Ceratophyllum demersum, Chara zeylanica et Blyxa echinosperma, Salvinia cucullata comme plante flottante à la surface. On le rencontre en sympatrie avec Rasbosoma spilocerca.

Fiche de maintenance détaillée de Boraras micros

Qualité de l'eau :

Bien que tout petit, Boraras micros a encore besoin d'espace pour nager et les mâles dominants feront autorité sur des territoires temporaires lorsque la période de frai est en cours. Aussi, on maintiendra un groupe dans un aquarium d'au moins 30 litre et 50 cm de façade. L'eau doit être légèrement acide (pH aux environs de 6,5), douce (GH < 8) et une température typique d'un aquarium d'eau douce centrée à 25 °C. La configuration de l'aquarium doit recevoir une forte densité de plantes et c'est un excellent choix pour un bac d'aquascape. L'ajout de quelques plantes flottantes et des racines ou des branches de bois flotté pour diffuser la lumière entrant dans le réservoir semble aussi être apprécié et ajoute une sensation plus naturelle. La filtration n'a pas besoin d'être particulièrement forte car il est originaire pour la plupart des eaux lentes et notre boraras pourrait avoir du mal s'il y a un courant d'eau rapide. Ne pas ajouter ce poisson dans un aquarium biologique immature car il peut être sensible aux fluctuations de la chimie de l'eau!

Cohabitation et comportement :

Cette espèce est très pacifique, mais ne fait pas un poisson communautaire idéal à cause de sa petite taille et sa nature plutôt timide. Il est souhaitable de maintenir Boraras micros en aquarium spécifique ou avec d'autres espèces telles que Microdevario, Sundadanio, Danionella, Eirmotus, Trigonostigma, Corydoras pygmées et des petits Loricariidés comme les Otocinclus. Il fait également un compagnon idéal pour des anabantoïdés timides comme Sphaerichthys, Parosphromenus ou les plus petites espèces de Betta et avec un décor densément planté; dans ces conditions, on peut également l'associer à des crevettes d'eau douce des genres Caridina et Neocaridina. Nous ne recommandons pas le garder avec d'autres Boraras car l'hybridation peut intervenir.

C'est une espèce vivant en bancs, par nature, et doit vraiment être conservée dans un groupe d'au moins 8 à 10 spécimens. Le maintenir dans un nombre décent permettra non seulement au poisson d'être moins nerveux, mais se traduira aussi par un plus efficace affichage d'un aspect naturel pour les coloris. Les mâles présentent également un comportement intéressant car ils sont en concurrence l'un avec un autre pour attirer l'attention des femelles.

Alimentation et nourriture :

Comme avec les autres espèces du genre Boraras, c'est un microprédateur de petits insectes, vers, crustacés et autres espèces de zooplancton dans la nature. Dans l'aquarium, il accepte des aliments déshydratés d'une taille convenable, mais ne doit pas être nourri exclusivement de ces nourritures industrielles. Les repas quotidiens des petites proies vivantes et congeleés comme les daphnies, artémias avec des distributions alternées de paillettes et granulés de bonne qualité se traduira par la meilleure coloration et encouragera les poissons à entrer en condition de reproduction.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×